14 novembre 2011 : Journée mondiale du diabète

Le nombre de personnes atteintes du diabète dans le monde est estimé à 220 millions selon l’OMS et pourrait doubler dans les années à venir.

Qu’est ce que le diabète ?

Le diabète est une maladie chronique, où l’insuline joue un rôle primordial. L’insuline est une hormone qui va réguler la glycémie, c’est-à-dire la concentration de sucre dans le sang.

Il existe deux types de diabète :

  • le diabète de type 1 ou diabète insulinodépendant, résultant d’un défaut de production d’insuline par la pancréas. L’organisme détruit les îlots de Langerhans, cellules fabricant l’insuline.
  • Le diabète de type 2 ou diabète non insulinodépendant. L’insuline est produite normalement mais l’organisme ne sait plus l’utiliser correctement.

Biologiquement, le diabète se traduit par une hyperglycémie (augmentation de la concentration en sucre dans le sang). L’insuline ne régule plus le taux de glucose, qui augmente. Ceci entraîne des lésions au niveau des vaisseaux sanguins et des nerfs à long terme.

Complications :

Les complications possibles d’un diabète non traité sont :

  • des atteintes cardiovasculaires
  • des atteintes nerveuses notamment au niveau des pieds, favorisant l’apparition d’ulcères et pouvant conduire à l’amputation
  • des lésions des petits vaisseaux de la rétine conduisant à une cécité (perte de la vue) définitive
  • une insuffisance rénale: le rein ne fonctionne plus correctement

Les facteurs de risque :

Contrairement au diabète de type 1, il existe des facteurs de risque pour le diabète de type 2 :

  • obésité,
  • régime déséquilibré et une absence activité physique,
  • âge,
  • antécédents de diabète dans la famille,

Signes pouvant indiquer un diabète :

Les symptômes, liés à un taux élevé de glucose dans le sang, peuvent se présenter par :

  • l’envie fréquente d’uriner : le rein produit plus d’urine pour essayer d’éliminer le sucre excédant
  • une faim et une soif excessives,
  • une perte de poids,
  • une fatigue,
  • une perte d’intérêt et une baisse de concentration,
  • des signes digestifs (vomissement, douleurs abdominales),
  • une sensation de picotement ou d’engourdissement dans les mains ou dans les pieds,
  • une vision trouble,
  • des infections fréquentes.

Le diabète de type 2 est difficile à détecter à ses débuts, il est souvent découvert de façon fortuite lors d’un examen médical, parfois 5 à 10 ans plus tard. Néanmoins il peut présenter quelques symptômes vu au dessus.

Traitement

Règles hygiéno-diététiques :

  • pratiquer une activité physique régulière
  • obtenir un poids normal et le maintenir
  • avoir une alimentation saine : avec un apport de fruits et légumes, une diminution des apports en sucre et en graisses saturées
  • arrêter le tabac, qui est un facteur de risque cardiovasculaire
  • garder un suivi médical régulier pour repérer le plus tôt possible les complications

Médicaments

Le traitement du diabète de type 1 repose essentiellement sur l’administration quotidienne d’insuline, par injection ou à l’aide d’une pompe à insuline (portative ou implantable) pour un apport continu.

injection insuline

Pour le diabète de type 2, le traitement médicamenteux évolue au fil de la maladie. Au début, les cellules deviennent résistantes à l’insuline. Pour compenser, le pancréas va en fabriquer d’avantage mais va finir par s’épuiser.
Le traitement repose sur deux mécanismes :

  • aider les cellules du pancréas à sécréter de l’insuline
  • diminuer les résistances des cellules de l’organisme à l’insuline

Quand la pancréas ne secrète presque plus d’insuline, le traitement sera basé sur la prise d’insuline.

Aujourd’hui le quotidien des diabétiques a beaucoup évolué : des lecteurs de glycémie permettent de vérifier soi-même son taux de glucose et les stylos injecteurs permettent une administration rapide d’insuline.

Attention :

Le patient diabétique peut également faire une crise d’hypoglycémie. Il est important, pour lui et son entourage, de reconnaître les symptômes afin d’administrer rapidement du sucre.
Il existe également des kits d’urgence composés de glucagon injectable. Le glucagon est une hormone qui augmentent la glycémie.

Prévention

Il n’existe pas de prévention pour le diabète de type 1.
Le diabète de type 2 peut être prévenu par le maintien d’un poids raisonnable et la pratique régulière d’une activité physique.

Une marche régulière de 30 minutes par jour a montré une réduction du risque d’apparition du diabète de type 2 de 35 à 40%.

Détecter tôt un déséquilibre de la glycémie, même avant l’apparition des symptômes, permettraient d’éviter les complications liées au diabète.
Les personnes ayant plusieurs facteurs de risque devraient donc faire une prise de sang pour doser leur taux de glucose.

Sources :

  1. International Diabetes Federation www.idf.org
  2. Organisation Mondiale de la Santé www.who.int/fr
  3. Association française des Diabétiques www.afd.asso.fr
  4. Le site d’information des personnes atteintes de diabète de type 2 www.diabete2-patients.com